People et faits divers

Urgent :Le DG de SENICO veut détruire 350 maisons a Darou salam ,la réaction surprenante de Killifa(vidéo)

0

Réunies en assemblée générale ce dimanche, les populations de Darou Salam 2 Extension ont montré leur détermination à y laisser leur vie pour s’opposer à la démolition de leurs maisons. En effet, après la décision du Tribunal de Grand instance de Pikine, donnant raison au patron de Senico, Abdoulaye Dia, les habitants de Darou Salam 2 Extension ont reçu une ordonnance d’expulsion et de démolition de leurs maisons.

4 000 habitants…

Darou Salam 2 Extension, sise à Tivaoune Peulh, est une cité qui regroupe plus de 4 000 habitants sur une superficie de 5 hectares. Avec deux cent quarante cinq (245) maisons composées de Rez-de-chaussée, d’étages R+1 à R+3, elle risque de disparaître si l’Etat ne réagit pas. Et pour crier leur ras-le-bol et alerter les autorités, les 4 000 habitants de Darou Salam ont prévu une marche le jeudi 22 octobre.

Vampire…

Venu répondre à l’appel des habitants de Darou Salam 2 Extension, l’activiste Guy Marius Sagna n’a pas manqué de dénoncer cette habitude du patron de Senico, Serigne Abdoulaye Dia qui veut démolir les 245 de ces habitants. Pour lui, Serigne Abdoulaye Dia et les gens qui sont derrières lui (Ndlr : le gouvernement) sont pires que des vampires.

Boycotte des produits de Senico…

Nous sommes prêts à y laisser nos vies. Si Abdoulaye Dia ne laisse pas tranquille les habitants de Darou Salam 2 Extension, nous allons lancer une campagne de boycotte de tout les produits de Senico. Ces maisons ne seront jamais démolis. Sinon ils vont passer sur nos cadavres“, déclare Guy Marius Sagna qui prévient le patron de Senico.

Propre maison…

Pour Marie Aw, propriétaire d’une des 245 maisons, les habitants de Darou Salam ne vont pas cautionner de telles choses puisqu’il s’agit de leurs propres maisons légalement acquis. Ils disent être prêts à faire face au patron de Senico. Mme Aw lance un appel au chef de l’Etat pour qu’il règle ce litige foncier une bonne fois pour toutes.

Démolition…

Pour rappel, le Mercredi 13 novembre 2019, au Tribunal de Grande Instance De Pikine Guediawaye, un avocat mandaté par la société Civile Darou Salam avait demandé à ce qu’on démolisse les maisons de ces derniers sous prétexte que l’ancien président Abdoulaye Wade a vendu son champ déjà clôturé à la dite société en 2015, période à la quelle ces maisons étaient déjà construits et habitées. Et la société a attendu jusqu’en 2019 pour leurs assigner en référé.

senego

Oustaz Abdou Saëre Gueye fait des Révélations sur la vie et l’œuvre de Cheikh Omar Foutiyou Tall(vidéo)

Previous article

Saccage du siège du PDS: citée parmi les auteurs, Marie Aw dément et charge l’auteur du rapport Saliou Dieng

Next article

You may also like

Comments

Comments are closed.